FAEL

Porte coupe-feu EI 120 à un et deux vantaux

FAEL

Installation certifiée avec fixation, chevilles et murs en plaque de plâtre

Porte coupe-feu EI 120 certifiée conformément aux normes en vigueur.

Composition

  • CADRE: avec un profile en acier galvanisé dont l’épaisseur est 20/10, modelé à “Z” sans profil inférieur.
  • JOINT: thermique pour le blocage de la fumée chaude le long du périmètre, fourni avec les attaches à sceller pour l’installation dans le mur. Entretoise inférieur comme gabarit d’assemblage.
  • VANTAIL: hautement compact avec double feuille en acier galvanisé, en boite, presse-plié sur les bords, épaisseur de 60 mm. Isolé intérieurement. Renforcements internes pour l’assemblage du ferme-porte et de la barre anti-panique.
  • CHARNIÈRES: réglable sans frottement grâce aux 3 sphères qui se trouvent à l’intérieur, conformément à la norme EN 1935.
  • MÉCANISME DE FERMETURE: fermeture du vantail à travers le ressort réglable qui se trouve dans une des charnières.

 

Accessoires de série:

  • POIGNÉE: paire noire, noyau en acier  modelé à “U” pour ne pas agrafer les vêtements conformément à la loi DIN 18273.
  • SERRURE: avec verrou et pêne demi-tour avec le marquage CE conformément à la norme EN 12209.
  • CYLINDRE: cylindre avec un système de fonctionnement européen avec 3 clés.
  • PLAQUE: en métal avec les données d’identification de la porte.
  • POUR LES PORTES À DEUX VANTAUX:
    • Inter verrouillage
    • Serrure à levier Flush Bolt pour le blocage automatique du deuxième vantail en haut et en bas.
    • direction mono levier pour débloquer
    • douilles à dissimuler dans le plancher pour la fixation du deuxième vantail.
    • Régulateur de fermeture pour la fermeture correcte des vantaux avec le marquage CE conformément à la norme EN 1158.
  • FINITION: poudre époxy-polyester cuite au four surface gaufrée résistante aux rayures.
  • COULEUR: standard RAL 7035 gris clair

Avez-vous besoin d’autres informations?

FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL
FAEL